Trufficulteurs Audois


La maison de la truffe : Associlation des Trufficulteurs Audois


Association des Trufficulteurs Audois
Mairie de Villeneuve-Minervois
32, avenue du Jeu de Mail
11160 Villeneuve-Minervois
Tél. : +33 (0) 4 68 10 61 07

Association des Trufficulteurs Audois

Historique de la truffe dans l’Aude

L'histoire de la truffeLa Truffe, toute une histoire

À la fin du XIXe siècle, la France produisait 1500 tonnes de truffes, aujourd'hui seulement quelques dizaines de tonnes. Cette chute de production est étroitement liée à plusieurs phénomènes : l'évolution de l'agriculture qui avec la pratique de l'élevage entretenait l'espace et un paysage ouvert, une société radicalement modifiée après les deux guerres mondiales et l'exode rural. L'Aude a toujours produit des truffes de qualité, mais contrairement aux Périgourdins ou aux Provençaux, les Languedociens ne consommaient pas les truffes. Si ce n'est au moment de « tuer le cochon », on avait pour habitude de caver quelques truffes pour truffer le pâté. Ceux qui ramassaient des truffes dans nos campagnes allaient les vendre sur les grands marchés les plus proches (LALBENQUE, CARPENTRAS). Aujourd'hui s'organise avec plein d'espoir la culture de la truffe qualifiée « d'Impératrice souterraine ». De tous temps, les anciens ont caver sur l'ensemble des terroirs Audois (Clape, Minervois, Cabardès, Malepère, Haute-Vallée, Corbières).
Les Trufficulteurs adaptent les essences mycorhizées aux conditions du milieu : chênes verts, pubescents, kermès et même parfois le cyprès, le pin d'Alep, le tilleul pour espérer récolter 10 ans après plantation l'odorante « pépite ».

La Truffe, explications

Plus de 30 variétés enrichissent le patrimoine Français.

La Tuber-Mélanosporum plus communément appelée truffe noir du Périgord ou truffe d'hiver est un champignon qui naît et se développe dès le printemps, dans le sol à l'abri des regard Les spores donneront naissance à la truffe par un Bava mariage, avec les filaments mycéliens fixés sur la racine de l'arbre : la mycorhize.
Cette dernière va grossir à l'automne pour en quelques jours atteindre sa taille adulte. Ensuite viendra le temps de maturation dit « mélanisation » pour atteindre au cœur de l'hiver sa pleine maturité.
Une autre espèce, moins prisée mais qui reste à découvrir, Tuber-Aestivum dite truffe d'été, peuple nos campagnes. Ces arômes plus discrets méritent que l'on s'y attache et quelques chefs Audois mettent en valeur, par une cuisine pleine de subtilité, la finesse de ses arômes. Avec des écailles très marquées, sa robe noire tranche avec la blancheur de sa gléba (intérieur de la truffe).
Une autre merveille à découvrir, aussi énigmatique que la Tuber-Mélanosporum pour sa production et qui se consomme à la fin du printemps.

Espérer... la belle récolte, fruit de l'orage et de la foudre.



Présentation

Historique de la truffe dans l’Aude
Dossier nouveau planteur
Les dossiers d’aide à la plantation
Les statuts de 2004
les statuts de l’ATA de 2012
Bulletin d’adhésion
Conseils juridiques, fiscaux, …
Bibliographie
Les marchés de la truffe

Les marchés internationaux et nationaux
Les marchés de l’Aude
Le règlement des marchés de l'Aude
La norme truffe fraîche
La maison de la truffe Agenda Liens Contact Adhérents

© 2013, INFOLIEN - Tous droits réservés